in ,

Les Sentinelles : Un touriste américain a été tué par l’une des tribus les plus isolées du Monde

Partager la publication
Ce membre de la tribu des Sentinelles a été photographié en train de tirer des flèches sur un hélicoptère envoyé pour surveiller la tribu à la suite du tsunami de 2004. © Garde-côtes indiens/Survival

Un touriste américain a été tué par une communauté de chasseurs-cueilleurs vivant sur une île isolée du golfe du Bengale entre l’Inde et le Myanmar.

John Allen Chau, 27 ans, a été abattu par des personnes brandissant des arcs et des flèches après s’être rendu illégalement sur l’île North Sentinel en novembre 2018, selon des informations confirmées par les autorités à l’ AFP et à Reuters .

Annonce

Mettre le pied sur cette île est illégal afin de respecter le mode de vie des Sentinelles et de les protéger des maladies du monde industrialisé. Cependant, l’homme a payé des pêcheurs pour le transporter plus près de l’île le 16 novembre 2018, d’où il s’est rendu sur l’île dans son propre canoë.

Chau était apparemment un missionnaire qui a fait le périlleux voyage pour prêcher le christianisme au peuple Sentinelese, selon le site d’information Andaman Sheekha .

« Il a été attaqué par des flèches mais il a continué à marcher », a déclaré une source, citée par l’AFP. « Les pêcheurs ont vu les tribaux attacher une corde autour de son cou et traîner son corps ».

« Ils ont eu peur et se sont enfuis mais sont revenus le lendemain matin pour retrouver son corps au bord de la mer. »

Les Sentinelles montent la garde sur la plage de North Sentinel Island. © Christian Caron – Creative Commons A-NC-SA via Survival International

Sept des pêcheurs qui l’ont aidé à atteindre l’île ont été arrêtés par la police indienne car les îles sont techniquement sous le territoire de l’union indienne des îles Andaman et Nicobar.

« Cette tragédie n’aurait jamais dû se produire », a déclaré Stephen Corry, directeur de Survival International, dans un communiqué .  « Les autorités indiennes auraient dû imposer la protection des Sentinelles et de leur île pour la sécurité de la tribu et des étrangers. »

Annonce

« Au lieu de cela, il y a quelques mois, les autorités ont levé l’une des restrictions qui protégeaient l’île de la tribu des Sentinelles des touristes étrangers, ce qui a envoyé exactement le mauvais message et a peut-être contribué à ce terrible événement. »

Les Sentinelles sont considérées comme l’une des tribus les plus isolées de la civilisation moderne. Ils vivent sur North Sentinel, une île boisée de la taille de Manhattan, depuis environ 55 000 ans. On pense que la communauté se compose de moins de 100 personnes qui vivent en trois petites bandes.

Les Sentinelles ont exprimé le souhait de rester isolés à plusieurs reprises, avec parfois des affrontements violents. 

Annonce

À la suite du tremblement de terre catastrophique de 2004 dans l’océan Indien, des hélicoptères ont été envoyés pour voir si des communautés insulaires éloignées avaient besoin d’aide ou d’assistance. Alors qu’ils survolaient North Sentinel, des travailleurs humanitaires ont photographié un membre de la tribu des Sentinelles leur tirant des flèches pour qu’ils partent.

En janvier 2006, deux pêcheurs ont été tués par des Sentinelles après que leur bateau ait accidentellement dérivé trop près de l’île.

« Des tribus comme les Sentinelles font face à une catastrophe si leurs terres ne sont pas protégées », a ajouté Corry. « J’espère que cette tragédie servira de rappel aux autorités indiennes pour éviter une autre catastrophe et protéger correctement les terres des Sentinelles et des autres tribus Andaman contre de nouveaux envahisseurs. »

Publié par Laurent tourelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Japon : des villageois ont planté différents types de riz pour faire pousser des hommages géants de légendes de l’histoire de l’art

Elle recrée des coiffures de femmes des 500 dernières années ( Vidéo )