in

Un jeune adolescent s’est injecté du mercure pour tenter de devenir un X-Men

Partager la publication
Image crédit :/www.flickr.com/

En 2014, un enfant de 15 ans s’est injecté du mercure dans le but de développer des super pouvoirs similaires à un personnage qu’il aimait dans l’un des films X-Men . Sans surprise, la tentative l’a conduit à l’hôpital, plutôt qu’à l’école de Xavier pour jeunes surdoués.

Le garçon est arrivé dans un centre de traumatologie de soins tertiaires, avec plusieurs gros ulcères sur son avant-bras, qui n’avaient pas disparu depuis plus de deux mois. À part les lésions, il semblait en bonne santé et n’avait aucun autre problème à proprement parler.

Annonce

Sans cause évidente (avouons-le, votre esprit ne saute pas immédiatement à « ah, il voulait probablement juste développer une force surhumaine »), l’équipe a soupçonné que cela pouvait avoir été causé par la toxicomanie. 

Il a été transféré dans une équipe psychiatrique, rapportent ses médecins dans le Journal of Laboratory Physicians , qui ont pu lui faire raconter toute son histoire.

Le garçon avait récemment regardé le film X-Men Origins : Wolverine . Selon les auteurs, il aurait aimé l’un des personnages appelé « Mercury » dans le film, d’où sa décision de s’injecter du mercure provenant d’un thermomètre cassé et d’un sphygmomanomètre un appareil mesurant la tension artérielle . 

Le jeune garçon a voulu répéter le processus durant lequel le héros, incarné par Hugh Jackman, se fait injecter de l’adamantium dans tout le corps. Ce métal très résistant n’existant que dans l’univers Marvel, il a dû trouver une alternative et s’est rabattu sur le mercure.

Cependant, bien que les médecins maitrisent sûrement leurs connaissances médicales, nous devons remettre en question leurs connaissances X-Men, étant donné qu’ils avaient nommé le film « X-Man Wolverine » et que le personnage Mercure n’apparaît dans aucun des Franchise de films x-men mais Mercury est un personnage appartenant à l’univers de Marvel Comics et qui est apparu pour la première fois dans New Mutants vol. 2

Annonce

Nous risquerions d’émettre l’hypothèse que le garçon tentait de devenir le personnage, Mercury, des bandes dessinées – qui peut fondre et se solidifier à volonté en raison de son sang semblable à du mercure – ou Wolverine, dont les os sont recouverts d’un alliage métallique fictif adamantium . 

Au cours de l’enquête, ils ont découvert que le garçon avait également permis aux araignées de le mordre dans le but d’acquérir des pouvoirs similaires à Spiderman, bien que cela n’ait pas été considéré comme la question la plus urgente étant donné qu’il avait injecté du mercure dans plusieurs endroits de son bras.

Le mercure peut être vu dans ses rayons X. 
Image crédit :Journal of Laboratory Physicians  ( 
CC BY-NC-SA 3.0 )

Les tests ont confirmé qu’il avait des niveaux élevés de mercure dans son urine, bien qu’heureusement, il n’ait réussi à injecter le métal que sous sa peau, plutôt que dans ses veines, minimisant les dommages qui auraient pu autrement se produire si le mercure était entré dans sa circulation sanguine. L’équipe a soigneusement coupé les lésions, et bien sûr « la coupe a révélé des zones hémorragiques et nécrotiques avec des gouttelettes brillantes exsudatives de mercure ».

Annonce

Après le retrait des tissus morts et du mercure, le garçon a pu quitter l’hôpital et n’a pas continué à absorber le mercure dans ses systèmes.

L’équipe a souligné que l’hospitalisation du garçon était inhabituelle, la plupart des cas d’injection délibérée de mercure faisant partie de tentatives de suicide.

Image crédit : www.flickr.com

« D’autres cas inhabituels d’auto-injection de mercure incluent un boxeur de 14 ans qui a reçu une injection de mercure métallique pensant que cela renforcerait ses performances sportives et des sujets qui pensent que les injections de mercure amélioreront leurs pouvoirs se%uels. »

Dans ce cas cependant, ils pensent que le garçon était par ailleurs en bonne santé mentale, mais avait pris une décision inhabituelle afin d’essayer d’acquérir des super pouvoirs.

« Étonnamment », notent-ils, « il n’avait pas d’autres problèmes psychiatriques et avait un QI normal. »

Publié par Laurent tourelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les tatouages ​​UV de l’artiste Tukoi Oya, prennent vie et brillent sous la lumière noire

La jeune tatoueuse, Ngoc Like Tattoo, transforme les cicatrices de la vie en jolis tatouages fleuris