in ,

Des ballons gonflés autour de formes en cuivre dévoilent des figures énigmatiques de Vénus

Partager la publication

Bien que les recherches suggèrent que les anciennes figurines de Vénus ont été créées comme des totems de survie dans un climat changeant, les formes énigmatiques continuent de déconcerter les historiens, avec leur contexte culturel exact et leur rôle étant inconnus. 

Les statues mystérieuses, aux caractéristiques physiques exagérées comme de gros ventres distendus et des ventres généralement dodus, ont récemment inspiré un projet ludique de Naama Steinbock et Idan Friedman, les concepteurs du Reddish Studio basé à Tel Aviv-Jaffa.

Annonce

Intitulée « Vénus de Jaffa », la série interprète les sculptures préhistoriques comme des formes légères et impermanentes. Chaque figure est structurée avec une fine armature en cuivre conçue pour contenir un ballon. Une fois gonflé, le latex – le studio a utilisé des tons neutres pour évoquer à la fois la chair et la faïence d’origine – se gonfle dans l’armature pour former les courbes souples d’un corps féminin. 

Dans un communiqué, le studio décrit les œuvres, initialement présentées à la Jerusalem Design Week 2022 :

Ce projet vise à susciter la curiosité tout en faisant référence à la fois aux découvertes archéologiques et à la façon dont elles participent à notre culture actuelle avec leurs représentations. Alors que les statuettes archéologiques de Vénus ont survécu à des dizaines de milliers d’années, ce nouvel ajout à leur dynastie n’est que éphémère et a une durée de vie d’une décoration de fête.

Annonce

Pour en savoir plus sur Reddish Studio, visitez son site . 

Annonce

Publié par Laurent tourelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un « miroir magique » vieux de plusieurs siècles découvert caché dans un entrepôt dans un musée

malédiction

Un touriste canadien rend des objets volés à Pompéi pour briser sa « malédiction » qui durait depuis 15 ans