in

D’innombrables graines de papier composent les paysages mouvementés des œuvres sculpturales d’Ilhwa Kim

Partager la publication

Ilhwa Kim

«Space Sample 36» (2020), 164 x 132 x 15 centimètres. Toutes les images © Ilhwa Kim, partagées avec permission

Dans les paysages sculpturaux d’ Ilhwa Kim , d’innombrables graines de papier forment des rangées précises, des poches dentelées de plis denses et des vallées multicolores qui serpentent à travers les œuvres. L’artiste sud-coréenne organise les graines individuelles du matériau de manière décalée, ce qui signifie que la couleur, l’ombre et la texture des pièces finales changent à chaque visualisation. 

«Je suis probablement une sculpteuse des sens. J’ai été très curieuse de savoir comment mes sens sont organisés lorsque je perçois une chose ou un lieu. L’ordre, la priorité et la manière d’être assemblé me ​​surprennent. Comment les sens réunis continuent d’évoluer du contact initial à l’adieu temporaire », dit-elle, notant que le changement et la perception jouent un rôle central dans sa pratique.

Annonce

Chaque composition commence par du papier blanc vierge que Kim teint et roule dans des tubes étroits qui ne peuvent être tranchés qu’avec de la machinerie lourde. Elle renonce à coller l’une des graines avant jusqu’à ce que la pièce entière soit complète. « Ce processus de travail donne une grande liberté pour apporter des changements, même très près de la phase finale», partage l’artiste. «C’est aussi ainsi qu’un enfant joue.» Le processus complet transforme le matériau d’origine en unités durables qui ressemblent à la forme de vie organique et se transforment finalement en sculptures plus grandes.

Vous pouvez voir une plus grande collection de ses œuvres, y compris des photos de pièces en cours, sur Instagram .

Détail de «Space Station Sample» (2016), 192 x 334 x 12 centimètres

«Échantillon de la station spatiale» (2016), 192 x 334 x 12 centimètres

Annonce

«Seed Universe 108» (2019), 184 x 152 x 15 centimètres. Image via HOFA

«Portrait blanc» (2019), 184 x 152 x 15 centimètres

«Space Sample 30» (2019), 119 x 186 x 15 centimètres

«École des semences 3» (2019), 114 x 234 x 13 centimètres

À gauche: «Seed School 7» (2020), 114 x 234 x 13 centimètres. À droite: «L’univers des semences 83» (2018), 184 x 132 x 15 centimètres

Annonce

Détail de la «Station spatiale 5» (2019), 192 x 224 x 15 centimètres

«Space Sample 45» (2020), 184 x 152 15 centimètres

Publié par Laurent tourelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces sculptures en verre soufflé ressemblent à de délicats fantômes du monde naturel

sol en marbre de la Rome

Des archéologues découvrent un somptueux sol en marbre de la Rome antique dans le sud de la France