in

La société PAMPSHADE transforme les restes de pain et de viennoiseries en lampes décalées

Partager la publication

Toutes les images © PAMPSHADE

Yukiko Morita travaille à contre-courant avec sa collection d’articles ménagers à base de pain. 

Le boulanger devenu designer a lancé PAMPSHADE en 2016 après près d’une décennie d’expérimentation avec le matériau pâteux, et aujourd’hui, la marque crée une variété d’objets originaux et fonctionnels, y compris des veilleuses croissants, des lustres baguette et des montres naan qui semblent être inspirées des horloges fondantes de Salvador Dalí .

Annonce

Chaque conception utilise des restes de pâtisseries et de pains provenant de magasin à proximité qui sont ensuite traités avec un antiseptique et un anti-moisissure et vidés pour s’adapter à une lumière LED. 

« En achetant le pain invendu, les boulangeries sont heureuses, et cela débouche sur une activité créative durable », raconte-t-elle à Creative Boom . 

Annonce

« Dans le cadre d’une utilisation normale, (les lampes) peuvent être utilisées de manière semi-permanente. Attention toutefois à ne pas les casser !

Rendez-vous sur le site PAMPSHADE pour acheter une ciabatta croustillante ou une tranche de pain grillé, et suivez les dernières créations recyclées sur Instagram .

Annonce

Publié par Laurent tourelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des archéologues découvrent près de 170 oeuvres de Nazca datant d’environ 2 000 ans au Pérou

Qui a construit Stonehenge ? L’analyse génétique suggère qu’ils ne sont peut-être pas ceux que l’on pensait