in

Le sculpteur Darius Hulea utilise des fils métalliques pour « dessiner » des portraits historiques

Partager la publication

Darius Hulea

Ce servant de fils de fer, d’acier inoxydable, de laiton et de cuivre pour faire revivre le passé, le sculpteur roumain Darius Hulea mélange avec brio contemporain et classique. 

Ces matériaux industriels aident l’artiste Hulea dans ses « esquisses » en trois dimensions, moulant soigneusement les métaux en portraits reconnaissables. A travers son travail, les grands intellectuels et artistes de l’histoire prennent un nouveau sens.

Annonce

Darius Hulea a d’abord été poussé à la sculpture grâce à son exposition à l’artisanat folklorique trouvé dans son village pendant sa jeunesse. Sa grand-mère et son arrière-grand-mère tissaient des tissus géométriques traditionnels encore utilisés aujourd’hui. Son grand-père, quant à lui, travaillait avec des outils agricoles, donnant à Hulea un aperçu précoce de la puissance des matériaux industriels. Cela s’est traduit par un passage de la peinture à la sculpture, où Hulea a pu combiner ses intérêts.

Bien que contemporain dans le matériau et l’exécution, le travail de Darius Hulea est basé sur les principes du dessin classique. L’artiste habile utilise des fils de différentes largeurs pour imiter les coups de crayon rapides d’un croquis. Plutôt que de visualiser ces lignes fragmentées sur du papier, elles sont placées en trois dimensions pour créer l’apparence que recherche Hulea.

Darius Hulea

Ferdinand Ier, détail. (Photo : Christian Bota )

En travaillant le métal, Darius Hulea retrouve la liberté artistique. Ses lignes fines peuvent créer des ombres, tandis que des fils plus épais peuvent produire des contours audacieux. Matériau sans limites, il est libre d’exécuter ses « dessins » tout en apportant une partie du passé à un nouveau public.

Annonce

« J’espère que les gens comprendront que je ne fais que dessiner d’une nouvelle manière, dans un matériau durable du passé », partage Hulea. « Je peux ensuite explorer et rechercher, en tant qu’artiste, la pensée mythique, de la Renaissance et moderne en trouvant des exemples en trois dimensions qui nous décrivent maintenant dans une histoire du passé. »

Darius Hulea utilise des fils métalliques pour créer des portraits modernes de personnages historiques.

Darius Hulea

George Coșbuc, poète roumain.

Annonce

Lucian Blaga, le poète.

Darius Hulea

Frédéric Storck, le sculpteur.

Ion Dezideriu Sîrbu, philosophe.

Darius Hulea

Grigore Bradea, sculpteur. (Photo : Mihai Andreï Popa )

Ferdinand I. (Photo : Christian Bota )

Annonce

Ferdinand Ier, détail. (Photo : Christian Bota )

Darius Hulea

Ferdinand Ier, détail. (Photo : Christian Bota )

Reine Marie.

Darius Hulea

Reine Marie.

Annonce

Mircea Eliade, philosophe.

Mircea Eliade, philosophe.

Darius Hulea

Ion Dezideriu Sîrbu, philosophe.

Le sculpteur roumain tisse et soude des fils métalliques pour « dessiner » ses figures en trois dimensions.

Annonce

Photo : vlad

Darius Hulea

Photo : Mihai Andreï Popa

Darius Hulea : Instagram | Facebook | Behance

Annonce

Publié par Laurent tourelle

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Josh Dykgraaf

Josh Dykgraaf recrée des portraits d’animaux à partir de pétales de fleurs et de feuilles

Une sculpture grandeur nature de Bethsabée en argile / bronze avec des détails époustouflants