in ,

La Française Marie Cohydon sculpte des oiseaux si petits que vous avez besoin d’une loupe pour les apprécier pleinement

Partager la publication

 Marie Cohydon 

La pointe d’un crayon est petite, mais le travail de l’artiste française Marie Cohydon est encore plus petit. 

Elle propose une comparaison côte à côte de ses sculptures d’oiseaux, et l’échelle minuscule d’une pointe de crayon, avec des détails incroyables, et impressionnants. Marie Cohydon fait des choses qui semblent impossibles à une taille à peine plus grande qu’une tête d’épingle ; un toucan ouvre le bec, par exemple, et un oiseau déploie ses ailes.

Avant de créer ses sculptures, l’artiste a travaillé dans un domaine qui marche également à petite échelle : la conception de bijoux .

Annonce

La taille des œuvres de Marie Cohydon est influencée par la façon dont l’artiste voit le monde. Lorsqu’elle regarde un insecte, elle est émerveillée par sa fragilité, il est si petit, mais aussi par sa résilience. Elle reconnaît aussi que pour la destruction, les humains sont inconcevablement grands.

Travailler au millimètre prêt, c’est être dans une autre dimension : accepter d’être dans la tempête de tremblements (cœur, mains) et de tornade (souffle imperceptible d’air sur la poussière). Physique, les matériaux ne se comportent plus de la même manière à cette échelle, tout craque, ou casse facilement, tout s’envole quand on coupe, ou qu’on essaie d’assembler. Faire et refaire, bout après bout, petit à petit, l’oiseau fait son nid, tel est l’univers du microsculpteur de Marie.

Faites défiler vers le bas pour voir les détails du travail de Marie Cohydon photographié avec une loupe spéciale. Pour référence, la mine du crayon mesure cinq millimètres de haut et 2 millimètres de large.

L’artiste Marie Cohydon réalise de magnifiques sculptures d’oiseaux incroyablement petites qui ont des détails stupéfiants à l’échelle microscopique.

 Marie Cohydon 
 Marie Cohydon 
Annonce
 Marie Cohydon 
 Marie Cohydon 
Annonce
 Marie Cohydon 
Annonce
 Marie Cohydon 

Marie Cohydon : Site Internet 

Publié par Laurent tourelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une sculpture ‘Escalier vers le ciel’ monte comme une illusion d’optique trippante

Des rochers coupés en deux avec du bronze qui s’étire dedans par Romain Langlois