Un tourbillon perpétuel d’eau noire placé dans un plancher de galerie par Anish Kapoor

« Si l’on parle de sculpture, alors l’échelle et la peau sont tout », a déclaré Anish Kapoor . L’Inde, est le berceau du célèbre sculpteur, où cette installation faisait partie de la Biennale de Kochi-Muziris . La peau de l’objet est ce qui le définit, explique-t-il, tandis que l’échelle crée un certain mystère autour de l’objet. L’ouvrage de Kapoor, Descension , présente ces deux éléments.

Anish Kapoor. «Descension» (2014) © Anish Kapoor 2015

De manière inattendue, le fond de la galerie est percé par un grand trou apparemment sans fin. Dans celui-ci, un tourbillon d’eaux noires moussent et tourbillonnent perpétuellement. Le bain à remous modifie la forme, ou la peau, de l’eau, créant une fureur de liquide qui envahit les murs de la galerie. 

Descension était visible dans une pièce d’angle de la maison Aspinwall à Fort Kochi, un emplacement significatif parce que la pièce s’ouvre sur une vue sur une mer paisible qui crée un contraste saisissant avec le puissant tourbillon. 

via webindia123.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *