Dans 160 secondes, vous déciderez de la fin de l’histoire.

Image crédit : depositphotos.com/

Dans 160 secondes, vous déciderez de la fin de l’histoire.

Voici une histoire sur nous. La génération « indoor ».

Une génération qui passe plus de 90 % de sa vie à l’intérieur. Tout a commencé le jour où nous avons délaissé la nature.

Nous avons rempli notre maison de choses merveilleuses et de tous les trucs que nous voulions. Notre maison est devenue une endroit que nous ne voudrions jamais quitter. La lumière artificielle a remplacé la lumière naturelle.

Et nous avons construit nos maisons pour que rien ne puisse s’en échapper. Nous avons cuisiné et nous nous sommes douchés. Respiré et joué. Dormi et transpiré. Mais nous nous sommes enfermés.

À un point où rien ne pouvait en sortir. Donc quand l’air est devenu mauvais à l’intérieur, nous avons essayé de l’améliorer avec des produits chimiques. Et nous avons installé des soleils artificiels partout pour rendre l’obscurité supportable.

C’est à ce moment là que les choses ont commencé à se produire. Difficiles à remarquer au début.

Besoin d’aide. De dormir. De respirer.

De ne pas être démangé. Beaucoup d’entre nous ont même commencé à se sentir tristes. Donc nous avons allumé des lampes du bonheur pour faire partir la tristesse.

Ensuite, des scientifiques ont découvert que l’air intérieur de notre maison, est jusqu’à cinq fois plus pollué que l’air extérieur. Et que le manque de lumière naturelle peut affecter l’apprentissage des enfants et augmenter la pression artérielle.

Il s’avère que les chambres des enfants ont souvent la plus forte concentration de substances toxiques dans la maison. En fait, des millions de maisons sont insalubres.

Ils ont découvert que vivre dans une maison humide et moisie augmente le risque d’asthme de 40%. Et j’ai appris que des millions de personnes comme moi, souffrent d’asthme et d’allergies à cause d’un mauvais environnement intérieur.

Et donc, nous y voilà. La fin de cette histoire dépend de vous, parce qu’elle n’est pas encore écrite. Si vous vous inquiétez pour la génération « indoor », faites quelque chose.

Commencez à réfléchir et vivre différemment. Laissez à nouveau entrer la lumière et l’air frais dans votre vie.

Même les petites choses peuvent faire une énorme différence pour les prochaines générations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 2 =