in

Un homme a construit un petit bâtiment pour ruiner la vue sur mer de son frère

Partager la publication

Selon  un mythe urbain libanais , un Libanais a construit le bâtiment le plus mince devant la propriété de son frère pour bloquer la vue sur le front de mer de son frère et dévaloriser sa propriété. 

Annonce
Google Maps

Le petit bâtiment s’appelle même « al-Ba`sa », ce qui se traduit par « la rancune » et est situé dans le quartier de Manara à Beyrouth, au Liban. Les deux frères ont montré au monde que la soif de vengeance peut parfois être poussée à des niveaux vraiment extrêmes, même s’il s’agit d’un proche parent. 

Annonce

La raison semble être l’héritage et l’argent, deux des principales sources de friction dans de nombreuses familles…

Sandra Rishani – Jadaliyya

Selon le mythe, le père décède en 1954. Lorsque vint le moment de partager sa propriété, la répartition n’était pas équitable, le père partagea la terre en deux parcelles : l’aîné avait la plus grande, tandis que le plus jeune avait la plus petite , de forme triangulaire et inconstructible.

Sandra Rishani – Jadaliyya

Le fils cadet a décidé de se venger de son frère et de l’injustice qu’il avait subie (selon lui). Il a construit un immeuble de trois étages très étroit, considéré comme le plus étroit du Liban, qui s’intègre parfaitement dans son terrain. 

Annonce

Une fois érigé, le bâtiment a complètement obscurci la vue sur la mer de son frère aîné, qui n’a eu d’autre choix que de faire face à un mur.

Sandra Rishani – Jadaliyya

Depuis, le bâtiment maigre symbolise la soif de vengeance de cet homme contre son frère au Liban. Qu’est-il arrivé aux frères? Eh bien, l’aîné a perdu sa vue à un million de dollars sur la mer et sa propriété a perdu de la valeur. Quant au plus jeune, il a pris sa revanche. 

Avec sa largeur minimale de 60 centimètres et sa largeur maximale de 4 mètres, « Al’Basa », sous certains angles, ressemble plus à un mur qu’à une vraie maison.

Sandra Rishani – Jadaliyya

Au fil du temps, l’histoire de ce « bâtiment de la vengeance » est devenue assez populaire, grâce aux informations fournies par l’architecte Sandra Rishani. 

Annonce

Selon elle, l’étroite maison rose ne peut être remplacée par une autre à cause des lois qui interdisent la construction d’un bâtiment sur cette trop petite parcelle.

Sandra Rishani – Jadaliyya

Au fil des ans, la maison est passée de main en main, remplissant diverses fonctions, notamment un bordel et un abri de réfugiés pour les familles fuyant la guerre.

Qu’en pensez-vous ? Le frère était-il un génie ou un mesquin ? Qu’auriez-vous fait?

Publié par Laurent tourelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouvelle tendance : les seniors choisissent les tiny houses pour éviter de vivre en résidence senior

Les minuscules sculptures alimentaires effrayantes et étranges du sculpteur Qixuan Lim