Voici combien il faut pour acheter des articles courants au Venezuela

Voici combien il faut pour acheter des articles courants au Venezuela

Imaginez que vous sortiez manger quelque chose et lorsque vous avez fini de manger, le prix de votre repas a doublé. C’est la dure réalité que vivent les Vénézuéliens l’hyperinflation, à cause de trop d’impression d’argent pour la taille de l’économie, la rendant presque sans valeur.

Ce pays est le pire cas depuis le Zimbabwe de 2007 à 2009. À la fin cette année, le taux d’inflation devrait avoir atteint 1 million de pour cent, un chiffre que le gouvernement a essayé de réduire en enlevant 5 zéros au bolivar, et en introduisant de nouveaux billets. Pendant un certain temps, il y aura un mélange de billets en circulation, conduisant à des situations confuses en lien avec le prix réel des produits. De plus, les transactions pourraient devenir encore plus insoutenables, surtout pour les pauvres qui n’ont pas de compte bancaire. Les gens sont désormais obligés d’avoir d’énormes liasses de billets pour acheter les articles ménagers les plus courants.

Pour vous donner une idée ce qui se passe réellement, un photographe Carlos Garcia Rawlins a pris des photos de biens de consommation courants comme des carottes et du papier toilette, ainsi que l’argent qu’il faut pour se les procurer. Les prix sont de la période où les clichés ont été pris. Les photos choquantes montrent l’ampleur de la grave crise économique que l’hyperinflation a engendrée dans ce pays autrefois riche.

Voici combien il faut de liasses de billets pour acheter des articles courants au Venezuela :

Le Venezuela, frappé par une crise, est aux prises avec l’hyperinflation.

Un poulet de 2,4 kg est présenté avec son prix en billets, 14 600 000 bolivars, l’équivalent de 1,93 €.

Ces photos montrent à quel point le bolivar, a une faible valeur.

Un rouleau de papier toilette avec son prix en billets, 2 600 000 bolivars, l’équivalent 0,35 €.

Ceux qui ne possèdent pas de compte bancaire doivent transporter de très grosses quantités de billets pour acheter des produits ménagers de base.

Un kilo de carottes avec son prix en billets, 3 000 000 de bolivars, l’équivalent 0,40 €.

Un paquet de tampons présenté avec son prix en billets, 3 500 000 bolivars, l’équivalent 0,46 €.

Un paquet de couches avec son prix en billets, 8 000 000 de bolivars, l’équivalent 1,06 €.

Les prix indiqués datent du moment où les photos ont été prises. La situation est si compliquée qu’ils sont surement très différents maintenant.

Un kilo de fromage avec son prix, 7 500 000 bolivars, l’équivalent de 0,99 €.

Un sac de 1 kg de riz avec son prix en billets, 2 500 000 bolivars, l’équivalent de 0,33 €.

Un pain de savon avec son prix en billets, 3 500 000 bolivars, l’équivalent de 0,46 €.

Un kilo de viande avec son prix en billets, 9 500 000 bolivars, l’équivalent de 1,26 €.

Un kilo de tomates à côté de son prix, 5 000 000 de bolivars, l’équivalent de 0,99 $ ou 0,66 €.

Un sac de 1 kg de spaghettis avec son prix en billets, 2 500 000 bolivars, l’équivalent de 0,33 €.

Le président vénézuélien Maduro a de plus en plus la pression pour trouver des solutions, alors qu’il ya des manifestations à Caracas, la capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *